Beauty is never seen, but every object is its footprint; love is never felt, but every feeling is its face; understanding is never known, but every thought shines with its light.

De la Transparence des Choses


En tant qu’apparence, chaque objet est limité. Par exemple le corps-esprit est limité en tant qu’apparence, mais en réalité, la substance de cette apparence est la Conscience elle-même et en tant que telle, il n’a aucune limite.

Du point de vue de l’ignorance, la Conscience semble prendre les qualités du corps-esprit, c’est-à-dire qu’elle semble devenir personnelle et limitée.

Du point de vue de la compréhension, notre vrai corps et notre vrai mental sont la Conscience elle-même, impersonnelle et illimitée.

Rien n’est présent dans la Conscience en dehors d’elle-même.

La Conscience est vide de contenu objectif, de quoi que ce soit qui n’est pas elle.

Lorsqu’un objet apparaît, c’est la Conscience qui prend la forme de l’objet.

La Conscience connaît l’objet, en étant cet objet.

Etre cet objet est une façon de se connaître.

La Conscience ne peut jamais connaître un objet, elle peut seulement se connaître.

Avant l’apparence de tout objet, la Conscience est telle qu’elle est.